Pierres fines et précieuses du monde

Le fantôme de Matignon

Polar déconnant charche éditeur

François FillonBonjour à tous.
Si la constitution n'exigeait pas la nomination d'un premier ministre, François Fillon, ni personne d'autre d'ailleurs, n'aurait jamais été intronisé par l'hyperactif Sarkozy. Ce dernier, trop mégalomane pour partager les responsabilités a en fait décidé de tout durant son quinquennat, réléguant son premier ministre au rang de gardien de square.
Fifi a donc courbé l'échine, avalé plus de couleuvres que de raison et a regardé son patron gesticuler dans tous les sens. Mais il n'en pensait pas moins. Il sait rès bien que tous les premiers ministres de la V ème république ont été peu ou prou des candidats potentiels à la présidence de la république. Surtout s'ils s'inscrivaient dans la durée. Le peuple s'habitue à le voir sinon à l'entendre. Fort de ce précepte Fifi a fait son boulot dans l'ombre, a placé ses hommes, a évité toutes les vagues possibles, bref il a fermé sa gueule ! Il n'a jamais contredit Sarkozy ouvertement, n'a jamais commenté ses débordements bling-bling,
A contrario il n'a pas non plus applaudi des deux mains aux excentricités de son président. Discret toujours, silencieux souvent, mais François Fillontoujours là, toujours présent au second plan des photos officielles de Nicolas 1er.
Ayant mis un beau bordel pour l'élection du président de l'UMP, il a su se faire passer pour le chevalier blanc respectueux de l'ordre et des règles, faisant passer pour l'occasion Coppé comme un filou, décrédibilisant par la même un rival futur pour l'Elysée.
A priori il n'a pas de casseroles au cul, son image lissée le présente comme le beau-père idéal comme il y a des gendres idéaux.
Il est prêt à laisser la présidence de l'UMP, sauf revirement il ne se présentera pas à la mairie de Paris, évitant ainsi des échecs éventuels et des affrontements fratricides qui pourraient assombrir son image consensuelle. Il n'a qu'à continuer à tisser sa toile patiemment afin de rallier sur son nom tout le ventre mou de l'électorat.
Egalement travailler son look, améliorer sa coupe de cheveux, aérer ses sourcils, montrer son côté sportif et jeune au volant de ses voitures de rallye et la France aura un président de droite tendance centriste comme elle les aime.


Graines de bitume, enfants de la rue, Tananarive ******* Mokana, orphelinat à Fianarantsoa